ONDINEVORE
www . ondinevore . com
Message posté par Emilie Weasley le 15 Sep 2018

ACTEURS

Evan Peters (Mr Gallant/Tate Langdon)

Jessica Lange (Constance Langdon)

Taissa Farmiga (Zoe Benson)

Emma Roberts (Madison MontGomery)

Sarah Paulson (Cordelia Goode/ Wihelmina Venable)

Kathy Bates (Miriam Mead)

Lily Rabe (Misty Day)

Billy Lourd (Mallory)

Adina Porter (Dinah Stevens)

REALISTATION

Bradley Buecker

PRODUCTION

Ryan Murphy

GENRE

Horreur

CHAINE

FX

DUREE

45 minutes

DATE DE DIFFUSION

12 septembre 2018

RÉSUME

Suite à l’apocalypse, un groupe de survivants décide de se retrancher dans un abri souterrain appelé Avant-garde 3, les protégeant des risques des retombées radioactives. Une hiérarchie s’installe avec en tête Wihelmina Venable. Celle-ci contrôle les membres en les punissant sévèrement lorsqu’ils transgressent les règles.

Source : Wikipédia

Je n’ai pas pour habitude de faire des critiques des premiers épisodes, j’aime bien attendre que la saison soit terminée pour le faire pour me donner un avis constructif et complet. Cette fois, j’ai envie de déroger à la règle et de vous faire une petite critique sur le premier épisode de la série American Horror Story et qui a pour thème l’Apocalypse. La série a commencé le 12 septembre 2018 sur FX, chaine américaine. Et qui lance donc pour cette année 2018, la saison 8. Tiens, hasard, les chiffres se suivent. Fin bref !

J’avais envie de vous parler de ce premier épisode, car il y a matière à le faire. Comme beaucoup, j’étais impatiente de son arrivée. J’avais aimé Freak Show, Hotel et un peu moins Roanoke et Cult. Même si j’ai accroché du début à la fin, pour les deux dernières saisons ainsi que Coven, il me manquait quelque chose de plus bien que l’on retrouvait l’ambiance que l’on avait connue au début de la série avec Murder House.

Pour cette première, je suis mitigée. D’habitude, je sais si je vais aimer ou non la suite. Là, je n’arrive pas à savoir. Qu’est-ce qui me convient pour le moment ?

– L’ambiance. On retrouve cette ambiance glauque, pesante, loufoque et inquiétante que l’on connait depuis la saison 1.

– Les costumes sont de couleurs sombres afin de garder l’harmonie avec l’ambiance et les décors.

– Pour le moment, les musiques semblent stressantes et nous montrer la puissance qui commence à s’installer au fur et à mesure que l’épisode passe.

– Les personnages. Je pense que cette fois-ci, ils ont voulu faire différemment. D’habitude, ils nous racontent une histoire sur chaque personnage pour comprendre la raison de leur présence dans ce lieu. Là, ils les ont tous quasiment ajoutés dans l’épisode premier comme si nous les connaissions tous déjà. Pourtant, ils ont tous un rôle différent des autres saisons.

– J’aime le fait que Lady Gaga ne soit pas là et que cela soit Jessica Lange qui revienne dans la série. Je suis toujours heureuse de revoir les acteurs dans cette série.

Qu’est-ce qui me dérange maintenant ?

– Je ne vous cache pas que je suis assez sceptique par le thème qu’ils ont choisi. Il y en a tellement d’autres à explorer et montrer. Pourquoi avoir choisi l’apocalypse ? Je fais partie de ceux qui trouvent que ce thème est déjà vu et revu. J’en ai même vu 2 en même pas 3 ans avec Van Helsing et Aftermath. Qu’est-ce qui pourrait changer le fait qu’ils se retrouvent tous coincer dans un bunker qu’il va probablement devoir n’en rester qu’un à la fin ? C’est la même chose pour le côté cannibalisme de cette saison.

– Nous allons encore devoir attendre l’arrivée de Jessica Lange, même si elle a été annoncée. Je pense que la prochaine personne à y entrer sera elle. Elle n’arrivera donc pas avant le 3ème épisode voir au milieu. Ils vont faire exprès de ne pas la faire apparaître de suite pour nous tenir en haleine. Elle est l’actrice/le personnage le plus attendue depuis Asylum. Je me demande même comment ils ont fait pour la faire revenir dans la série ?

– Le fait que cela soit souvent le même type de personnage que font par exemple Evan Peters, Kathy Bates et Sarah Paulson. J’ai peur d’être déçue cette année par le rôle de Kathy et de Sarah. Est-ce qu’ils vont réussir à les renouveler et les faire évoluer tout en prenant des risques ?

Cependant, je me pose encore beaucoup trop de questions en plus de celles écrites plus haut.

– Comment vont-ils intégrer les nouveaux personnages en dehors des histoires d’amour ?

– Vont-ils éviter le côté prévisible des scénarios montrés dans ce premier épisode ?

– Qu’elles seront les différences entre Murder House et Coven ?

– Prendront-ils assez de risques ou garderont-ils leur façon de faire depuis ces 4 dernières saisons ?

– Qu’est-ce qui sera différent des autres saisons par rapport au cannibalisme et à l’apocalypse ?

– Vais-je aimer certains acteurs/personnages que je n’aimais pas avant ? Vais-je être déçue des anciens ?

– Aurons-nous autant de scène de sexe qu’avant ?

– Quels sont les liens entre Murder House et Coven ?

– Cette saison se classera-t-elle dans le top 5 ? Car pour l’instant, ce n’est pas gagné.

Peu importe le résultat, je suis pressée de voir le résultat final de la série. Ma curiosité reste sans faille comme à chaque début de saison. Affaire à suivre et je vous donne rendez-vous dans 9 épisodes.

Message posté par Emilie Weasley le 15 Sep 2018

Attaquons la rentrée, avec un article où je vais vous partager ma liste de films et de séries à voir sur le thème High Scool. C’est la période parfaite pour rewatch cette liste. Vous allez en trouver pour tous les goûts. Horreur, romantisme, action, mystère…

LA SAGA HARRY POTTER

C’est indéniable. Nous sommes obligés de l’ajouter à la liste des films High Scool. N’importe quel opus est valable. Et ils représentent bien ce genre. C’est certainement celui dont je ne me lasserais jamais et peu importe la saison. On peut le regarder quand on veut. Je n’ai plus besoin de vous les présenter. En plus, si vous avez le temps, vous pouvez aller le revoir au cinéma à partir du 12 septembre 2018.

PRINCESSE MALGRÉ ELLE

Un de mes favoris. C’est une fille ordinaire qui n’a pas un physique de malade comme on peut le voir dans les films d’ados. Tout le monde rêverait d’avoir ce genre de situation (enfin, quand on était petite). J’adore les personnages et le scénario choisit.

HIGH SCOOL MUSICAL

Je n’ai jamais vraiment accroché à cette saga toutefois, quand il repasse à la télévision, ce n’est pas un problème de le revoir. C’est peut-être parce qu’il y a trop de chansons dans le film, donc cela me perturbe. Et puis, franchement, revoir Zac Efron lorsqu’il était jeune, ça fait toujours plaisir. Il était aussi mignon petit que maintenant. Il faut avouer aussi que même s’il y a beaucoup de chansons, elles étaient tous cultes ou vous restaient dans la tête. Un peu comme pour la chanson Breaking Free et What Time Is It. J’ai aimé les deux premiers, mais pas le troisième et le quatrième volume.

BUFFY, TUEUSE DE VAMPIRES

Film maltraité par les fans à l’époque, mais qui selon moi, colle parfaitement au thème. Bien sûr, j’ajouterais la série plus tard. Personnellement, j’avais bien aimé le film. C’était peut-être une erreur de Joss Whedon en 1992, cependant, tout est parti de là pour la série originale. Dieu merci, heureusement qu’il a fait ce film. Cela montrait un avant-goût pour le reste. Et ça ne me pose pas de problèmes de le revoir. Certes, il est plus soft que la série et la Buffy que l’on connait est différente (plus cruche et blonde sur les bords), mais ça ne me dérange pas.

AMERICAN PIE

Un film où on ne se prend pas la tête. Ou tout doit être pris à la rigolade et au second degré. C’était assez révolutionnaire à l’époque parce qu’il fallait oser ajouter des mots crus et parler de sexe tout le long du script. J’ai toujours aimé le premier film, mais pas les autres. Enfin, un peu moins. Je vous le conseille vivement si vous ne vous pas vous prendre la tête devant un film. Avec ou sans traduction.

À TOUS LES GARÇONS QUE J’AI AIMÉS

Je trouve que je ne vous en parle pas assez depuis une semaine ! Je plaisante bien sûr. Je n’ai plus besoin de vous le présenter. Je vous en parle dans les tops et flops d’août, mais je vous en ai fait aussi une petite critique. Je ne pouvais pas ne pas le citer ici. Voici la critique complète ici : [Critique] A tous les hommes que j’ai aimés de Netflix

LA GUERRE DE BOUTONS

Un classique de l’ancien temps. Je vous ordonne de vous la première version de ce film, pas celle de 2011 bien qu’elle soit très bien aussi. Celle de 1962 reste mythique et incontournable. Tout est parfait dedans.

FREAKY FRIDAY : DANS LA PEAU D’UNE MÈRE

Un de mes films préférés version High Scool. J’ai adoré le principe de voir une ado échanger le corps avec sa mère. Quand le film est apparu en France, j’étais en pleine crise d’ado avec la mienne. Alors je comprenais parfaitement ce qu’elle ressentait. J’espérais aussi une fin heureuse comme la leur. J’en ai une, mais pas comme dans le film bien sûr.

GREASE

J’étais obligée de le citer. C’est un des films cultes à voir pendant cette période de l’année histoire de décompresser de sa rentrée scolaire. Avouez qu’on aimerait tous une rentrée comme la leur ou un amour de vacances se retrouve dans le même lycée que le vôtre. Et qu’en plus, vous vous mettez à chanter tout ce qui vous passe par la tête.

CARRIE

Je voulais changer un peu de registre et vous montrer un film d’horreur. Il a sa place ici et fait une belle transition surtout si vous le regardez le dernier jour de septembre. Vous allez ainsi pouvoir ensuite entamer votre liste de liste de films d’horreur à avoir à partir du 1er octobre. N’est-ce pas une bonne idée franchement ? Après, tout dépend de votre humeur. Si vous voulez plus vous relaxer ou si vous voulez continuer dans le stress général de la reprise scolaire.

LE CERCLE DES POÈTES DISPARUS

Un des meilleurs films de Robin Williams. Tellement émouvant et présentant la perfection du travail que fait cet acteur dans celui-ci. J’avais aucun souci de le revoir avant, mais maintenant qu’il est décédé, j’ai plus de difficultés à le regarder sans y verser une petite larme lors de son discours culte.

LA BOOM

Si vous êtes plus dans le style romantique à souhait du début à la fin, il est fait pour vous. Je voulais vous ajouter un second film français pour vous montrer que des films américains. Juste pour vous rappeler qu’il n’y a pas qu’eux dans le cinéma.

Maintenant que je vous ai donné la liste des films qui étaient parfaits pour moi, je vais vous donner celle des séries TV. Comme ça, vous allez pouvoir passer des heures à les visionner ou les revisionner pendant tous les mois de septembre. Il y a de quoi faire. Si vous voulez mon avis, je n’ai plus besoin de vous les présenter. J’ai essayé de vous mettre d’autres séries que j’ai cité dans l’autre article ou je parle d’une Les séries et dessins animés de mon enfance/adolescence.

ANIMORPHS

SABRINA L’APPRENTIE SORCIÈRE

GLEE

DAWSON’S CREEK

ONE TREE HILL

VAMPIRES DIARIES

13 REASONS WHY

Installed Plugins

PRETTY LITTLE LIARS

BEVERLY HILLS, 90 210

BUFFY CONTRE LES VAMPIRES

SMALLVILLE

DEGRASSI

THE CARRIE DIARIES

LIZZIE MCGUIRE

ROSWELL

VERONICA MARS

J’espère que cette liste vous plaira. Je sais que certaines séries/films sont répétés ici et sur d’autres articles mais se sont des incontournables et je me sens obligée de les mettre ici aussi.

Message posté par Emilie Weasley le 14 Sep 2018

ACTEURS

Finn Jones (Danny Rand/Iron Fist)

Jessica Henwick (Colleen Wing)

Jessica Stroup (Joy Maechum)

Tom Pelphrey (Ward Maechum)

Sacha Dhawan (Davos)

Alice Eve (Mary Walker/Mary Typhoid)

CREATEUR

Scott Buck

PRODUCTION

Evan Perazzo

DUREE

1h à 45min

CHAINE

Netflix

DATE DE DIFFUSION

7/09/2018

GENRE

Action

Il y a un an, je vous parlais de la saison 1 d’Iron Fist. Je vous disais que je la trouvais détestable, que cela soit à cause du jeu d’acteur des personnages, du rythme beaucoup trop lent des épisodes (mise à part les 3 derniers) et les scènes d’actions n’étaient pas assez travaillés. Je m’étais dit que j’allais donner une seconde chance à la série, car généralement je n’aime pas partir sur une défaite. On m’a conseillé aussi de regarder quand même. La seule série à ce jour, que je n’ai pas terminé que j’ai vraiment haïe du début à la fin était Marvel’s Agent Of Schield. Tout était réuni pour que je ne continue pas de base la série. Mais bon, je me suis dit pourquoi ne pas laisser passer pour cette fois.

Et enfin de compte, je me suis laissée emporter lors de cette seconde saison. Je gardais cependant une réserve sur le contenu global. J’ai enchainé cette fois-ci les épisodes en quelques jours, alors qu’avant, j’avais mis presque 3 mois à la terminer. J’ai même un peu honte de dire que j’ai aimé cette seconde saison. En gros, en une semaine j’avais bouclé la série. Chose que jamais je n’aurais pensé faire en la visionnant.

Je suppose que vous vous demandez, désormais, ce qui m’a faite enjouée dans cette saison 2 comparée à la 1ère ? C’est tout simple.

– On sent qu’il y a une nette amélioration, enfin, une nette… pas vraiment. On peut le dire, c’est une grande amélioration. Tout d’abord, dans le jeu des acteurs. On sent qu’ils prennent plus de plaisir dire leurs textes, mais aussi à le jouer. Ce qui veut dire que leurs expressions faciales ont plus évolué. Ils ont plus confiance en eux là-dessus.

– Les chorégraphies des combats sont plus agréables à regarder pour les yeux. Au départ, je les trouvais trop fouillis, pas assez sérieuses, et on voyait trop que les acteurs ne se touchaient pas.

– La musique est beaucoup plus prenante et émouvante. J’ai apprécié quelques-unes, mais je n’ai pas les titres pour vous les citer malheureusement.

– Les personnages sont plus humains, plus intéressants à suivre. Au départ, je ne les aimais pas mise à part Colleen Wing qui me semblait être la plus touchante. On trouve une belle évolution pour elle et en plus, elle va encore grandir lors de la prochaine saison au vu de la fin qu’elle a eue ici.

J’ai eu beaucoup de difficultés à suivre l’évolution de Ward Meachum. Je le détestais à un point, car il se laissait manipuler, on n’arrivait pas à savoir de quel côté il était. Et je le trouvais égoïste à tendance psychopathe. Dans cette saison, on en apprend plus sur lui, nous savons de quel côté il est, mais nous avons découvert une facette de lui que l’on ne connaissait pas jusque-là. Nous savons que Monsieur peut avoir des sentiments d’amour envers une personne de sexe opposé. J’étais choquée, je ne le pensais pas capable tellement son côté psychopathe prenait le dessus. Cette fois-ci, tout était plus mesuré dans sa personnalité et il a pris en maturité. Je suis curieuse de voir ce qu’ils vont nous proposer pour lui qui a de multiples facettes dans la saison 3 s’il y en a une.

Les nouveaux personnages sont bien intégrés et la personnalité de Mary Walker était bien trouvée.

Évidemment, ça ne serait pas drôle de n’y voir que des points positifs. Même s’il y a des bonnes améliorations, la série se montre encore trop fragile pour moi. Ce qui veut dire que je ne lui donne pas plus de 4 saisons. Bien que déjà 3, je trouve ça déjà beaucoup. Je serais étonnée si jamais on en arrive à 5, mais là, je ne pense pas que ça arrive jusqu’ici.

C’est dommage, j’aurais aimé que cette saison soit sous le signe que sur les bons points.

Voici les points négatifs que j’ai relevés.

– Dans les scènes de combats, même si elles étaient mieux, j’ai vu quelque chose qui m’a gênée plusieurs fois. J’ai pu remarquer que s’était bel et bien la doublure qui remplaçait l’actrice originale. Ça m’a un peu frustrée, car la scène générale était vraiment top. Dans certaines séries et films, on ne s’en rend pas compte. Là, on le voyait clairement. Je n’ai pas compris non plus pourquoi l’actrice principale quand elle se retrouvait face à la caméra, elle avait tendance à simuler un sourire. Au début, on peut comprendre, mais à quasi toutes les scènes, ça gâche un peu le plaisir de voir un combat sérieux.

– Il existe encore des lenteurs dans certains épisodes, même s’ils en ont supprimé beaucoup par rapport à avant.

– Davos a eu une fin ridicule et sa trame n’a pas été très idéale pour lui. Ils auraient pu faire mieux que ça.

– Certaines scènes restaient prévisibles. Personnellement, je n’aime pas savoir à l’avance ce qu’il va se passer ou encore le discours que le méchant ou le gentil va dire. J’aime être surprise et que l’on me retourne le cerveau pensant avoir compris alors que pas du tout. OK, je risque de râler parce que je ne comprends pas, mais c’est tellement bon de faire travailler ces méninges. Mais je me demande si les séries de super héros sont réellement faits pour ça ?

Comme vous le voyez, ce n’est pas non plus des points négatifs de malades comme je l’avais fait pour l’ancienne saison. Je suis plus soft cette année et assez ravie du résultat final. Qui aurait cru, c’était pas gagné. Après, ça ne l’est pas complètement. Il est fort possible que la 3e saison revienne à son ambiance du premier ce qui serait une grave erreur.

Message posté par Emilie Weasley le 07 Sep 2018

Septembre est enfin là et la canicule disparait petit à petit. Je n’étais pas spécialement d’arrivée à cette période de l’année parce que cela annonce la fin de l’année bientôt. Cependant, la seule chose qui me donne envie d’arriver à cette saison, c’est bien le retour des séries. Ce qui veut dire que je vais avoir beaucoup plus de séries et films dans lesquels je vais vous donner mon classement. Je trouve que les mois d’août et de juillet sont assez calmes en général.

Bref, ce n’est pas grave. J’ai pu tout de même vous dénicher un petit top et un petit flop.

TOP

À TOUS LES GARÇONS QUE J’AI AIMÉS (Netflix)

AVIS

Vous pouvez trouver ma critique entière ici : [Critique] A tous les hommes que j’ai aimés de Netflix

Très surprenant coup de cœur. J’aime les petites surprises comme ça.

AMANDINE MALABULE

Saison 2

AVIS

Tout comme la saison 1. J’avais mis les épisodes comme ça, en fond, histoire de pouvoir continuer le blog en même temps. Et oh… surprise, je me suis mise à regarder toute la saison en quelques jours. Saison 2 quasi différente de la série originale, il y a quelques similitudes et ils sont réécrits de façons modernes. J’ai bien aimé les personnages et leur évolution. Je pense et j’espère qu’il y aura une troisième saison. Le rythme des épisodes était identique tout au long de la saison, pas d’ennuis.

PENDANT TON SOMMEIL (Coréen)

AVIS

Un drame coréen sympa. Le début était intéressant, néanmoins, lorsque l’on arrive à mi-chemin, on se lasse un peu. Tout tourne autour des rêves et l’intrigue reste plus ou moins la même. Ils essaient d’en instaurer une seconde, mais elle a des difficultés à s’intégrer et arrive avec lenteur. Les personnes évoluent bien au début, mais tout stagne aussi ou ça tourne en rond. C’est dommage, ça aurait été un drame plus sympa que de le mettre dans la catégorie « à voir ».

WITCH’S LOVE (Coréen)

AVIS

Pour le moment, la série est en cours et n’est donc pas terminée. J’accroche plus à cette histoire en général. Non pas parce que c’est une histoire de sorcière et, car j’adore cet univers, mais parce que les personnages ont une bonne évolution. Ils sont tous touchants, j’ai une petite préférence pour les deux grands-mères dans l’histoire. Elles sont tellement ADORABLES à suivre.

AGRÉABLEMENT HORRIBLEMENT (Coréen)

AVIS

Je ne peux pas dire énormément de choses sur cette série, je viens de la commencer. Pour le moment, c’est sympa, j’aime ce genre d’univers. Fantastique et l’histoire est intéressante. Ce n’est pas une série ultra importante à regarder toutes les semaines. Juste une série à faire passer le temps. Leur jeu d’acteur n’est pas encore assez incroyable pour en parler ou en tout cas, il ne m’a pas sauté aux yeux.

AMOUR SPISH SPLASH (Coréen)

AVIS

Ce petit drama court était une belle petite découverte. J’étais déçue de ne pas avoir plus d’épisode. C’était marrant, touchant et mignon. Le fait que le personnage voyage dans le temps est un scénario intéressant de base. J’ai vraiment passé un bon moment en le regardant. Il ne sera pas dans mon top de l’année, mais il vaut sa place ici et le coup d’œil en général pour ceux qui aiment les dramas historiques.

METEOR GARDEN (Chine)

AVIS

Je ne sais pas comment je vais faire pour terminer la série. Je ne suis qu’au 13e épisode, et il y en a 48 en tout. Je pense que cela fait beaucoup quand on sait que chaque épisode dure 1 h. La série n’est pas nulle, mais c’est trop. Sachant que ce drama chinois est un remake d’un remake de Boys Over Flowers. J’aime les personnages, l’histoire en général. Les scènes inédites qu’il y a par rapport aux autres remakes toutefois, le rythme est parfois un peu long à se mettre en place dans les épisodes. Je pense que j’ai une préférence pour Boys Over Flowers plutôt que celui-ci. Bien que les personnes autour de moi disaient préférer cette version. Elle n’a rien à lui envier.

DÉSENCHANTÉE (Netflix)

AVIS

Dessin animé du genre des Simpsons et Futurama. Ça passe le temps. Ce n’est pas l’animation du siècle, mais ça passe le temps quand je suis en pause et que je n’ai pas envie de regarder une série qui dure 1 h. J’adore le côté décalé, trash sur certains scripts. Tout est complètement assumé. Et de le voir en version médiévale, cela change du côté futuriste ou moderne. Alors cela donne une autre vision plus crue de cette époque. Fallait oser.

CASTLE ROCK

AVIS

J’ai hésité à mettre la série dans le flop à partir du 3ème épisode, mais j’ai essayé de lui laisser une seconde chance. Au final, j’ai bien fait, car à partir du 5ème épisode, tout se dégoupille enfin. Le scénario met du temps à se mettre en place même si les personnages suivent le bon rythme. Je ne comprends pas pourquoi il faut attendre autant, le reste devient compréhensible malgré les indices que l’on nous donne au début sur le reste des évènements. Je pense que c’est un problème général sur les séries basées sur l’univers de Stephen King.

THE 100

Saison 5

AVIS

Cela m’a fait plaisir de revoir pour une 5ème saison cette série. J’avais adoré les 4 autres. En revanche, j’ai été un petit peu déçue par certains personnages comme celui d’Octavia Blake. Je ne comprends pas ce qu’il s’est passé avec elle. Peut-être parce que je n’ai pas aimé ses choix durant la saison un peu comme ceux qu’avait faits son frère Bellamy Blake. Sinon, je l’ai trouvé plus sombre et plus mature. Et j’aime ce côté-là. Elle est également passée très rapidement, on n’a pas eu de pause, mais les épisodes aussi étaient tous intéressants les uns que les autres.

MISSION IMPOSSIBLE FALLOUT

AVIS

Encore une petite surprise du mois d’août. Je ne m’attendais pas non plus à dire que j’ai aimé un autre mission impossible. Autant j’avais adoré les deux premiers, mais les autres, non. Et je me suis arrêtée en pleine saga. Tout était parfait dans celui-là. Ils ont repris l’ambiance des premiers, donc ils ont touché un peu à la nostalgie des personnes. Mais l’action était là, nos yeux restent scotchés devant l’écran. Les personnages sont bien traités et l’histoire reste cohérente. Le seul petit bémol que je pourrais trouver à cet opus c’est le fait qu’il y est plusieurs villes. Même s’ils annoncent le lieu où ils vont, on s’y perd un peu tout de même. Mais cela m’a fait plaisir de revoir Londres et Paris dans le film et de me dire que j’ai été à cet endroit-là. Et voir Tom Cruise parler en français, cela n’a pas de prix. Un bon gros film d’action comme on les aime. Cela m’a renoué un peu avec la franchise, mais je pense qu’il n’y a pas assez.

FLOP

I FEEL PRETTY (Netflix)

AVIS

Je sais, je suis assez contradictoire. J’ai aimé «A tous les garçons que j’ai aimés», mais pas assez I Feel Pretty. Il n’est pas si épouvantable que ça. C’est juste qu’il me manque quelque chose pour que je puisse le mettre dans le top. Je ne saurais pas vous dire ce qu’il manque, c’est dommage. Le personnage principal était touchant, mais sans plus. J’ai déjà vu des films comme ça beaucoup plus émouvants. Après, il y a une très belle morale dans le film qui explique que tout le monde doit s’accepter tel qu’il est et qu’il a le droit de se trouver beau même avec des formes. Ce film fait partie de la catégorie « films à regarder pour faire passer le temps ». Toutefois, il faut le regarder avec second degré et il faut le voir. Ce n’est pas non plus un film que l’on doit zapper, car il a une bonne dose d’humour à l’américaine. Evidemment, il faut aimer ce type d’humour.

POKEMON

Saison 8

AVIS

C’est rare que je poste un petit avis sur ce dessin animé. Je ne vous en parle pas beaucoup, mais je suis en train de refaire les 20 saisons pour me mettre à jour. Hé bien ! Je peux vous dire qu’après 9 saisons, la saison 8 est certainement la pire pour moi. Elle est d’une lenteur, malgré quelques bons épisodes. Mais j’ai eu beaucoup de mal à la terminer. Un mois et demi pour vous dire, ce qui n’est pas normal en soit, car généralement, je finis une saison en 2 semaines ou maximum un mois quand je n’ai pas la motivation. J’ai eu beaucoup de mal aussi avec les scénarios en général, ils n’étaient pas très intéressants. C’est pour le moment, la seule saison qui me déçoit même si on revoit certains personnages comme Ondine.

MAMMA MIA 2

AVIS

Voici le lien de la critique globale, je vous explique pourquoi j’ai été déçue par ce deuxième film : [Critique] Mamma Mia 2

HOTEL TRANSYLVANIA 3

AVIS

Quel dommage d’être partie dans ce registre. J’avais apprécié les deux premiers, mais celui-là avait quelque chose de moins bien. Autant j’aime leur humour décalé, autant je pense que dans ce troisième volet il y en avait trop. Peut-être que le thème choisi ne collait pas. Je n’ai pas été non plus enthousiaste par les personnages alors qu’avant, je voulais à tout prix les retrouver dans une suite. Dommage de gâcher cette saga ainsi. Mais s’il y en a un quatrième, je serais curieuse de voir la suite. Et peut-être que je serais surprise. Déjà, il faut savoir s’il y a une autre suite.

Voilà pour ce top et flop qui est bien mieux et plus éclectique que l’autre. J’ai un peu touché à tous les styles. Nous verrons bien si je suis plus assidue sur le mois de septembre. Je ne sais pas pourquoi, en été, de juin à août,  j’ai toujours une baisse de régime par rapport aux séries. Pourtant, j’ai envie d’en regarder, mais ma flemme prend le dessus.

Maintenant, j’ai surtout hâte de vous retrouver pour pouvoir vous parler du retour d’American Horror Story et toutes les autres séries tel qu’Arrow, Legends Of Tomorrow, etc.

Message posté par Emilie Weasley le 03 Sep 2018

ACTEURS PRINCIPAUX

LARA JEAN COVEY : LAN CONDOR

Dr DAN COVEY : JOHN CORBETT

NOAH CENTINEO: PETER  KAVINSKY

JANEL PARRISH : MARGOT COVEY

RÉALISATEUR

Susane Johnson

PRODUCTEUR

Will Smith, Brian Robbins, James Lassiter

SCÉNARIO

Sofia Alvarez

SOCIÉTÉS DE PRODUCTION

Overbrook Entertainment

Awesomeness Films

GENRE

Comédie romantique

DURÉE

99 minutes

DIFFUSION

17 aout 2018

PAYS D’ORIGINE

USA

Le film est tiré du livre portant le même nom et écrit par Jenny Han

 SYNOPSIS

Depuis son plus jeune âge, quand Lara Jean a un coup de cœur, elle vide ses sentiments sur papier en écrivant des lettres d’amours, une pour chaque garçon qu’elle a aimé, qu’elle n’envoie jamais et conserve dans une boîte. Ces lettres sont le seul moyen pour elle d’ouvrir son cœur et de dire toutes les choses que jamais elle n’exprimerait dans la vraie vie. Mais un jour, Lara Jean découvre que ses lettres secrètes ont toutes été postées. Le pire dans cette situation c’est que l’une d’entre elle est pour Josh, le petit copain de sa sœur pour lequel elle a eu le béguin. Pour que ce dernier pense que Lara Jean n’est pas amoureuse de lui, elle décide de s’engager dans une fausse relation avec Peter, également l’un des garçons de ses lettres.

Hey ! Salut à tous et à toutes. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de ce film sorti ce mois-ci sur Netflix. Sincèrement, je ne m’attendais pas du tout à vous écrire une petite critique sur ce film. Même la bande-annonce ne m’avait pas spécialement emballée mais je me suis dit… pourquoi ne pas lui laisser une petite chance ?

Hé bien, je ne pensais pas vous dire cela mais j’ai AD-OR-E. Habituellement, ce n’est pas mon thème de prédilection. Je suis plus action ou film d’horreur ou encore rempli de magie. Le dernier film à l’eau de rose et teenage que j’avais vu date. Et s’était Sex Friends avec l’actrice Natalie Portman et Ashton Kutscher. Je ne dis pas cela parce que je suis une fille et que mes hormones sont en ébullitions à longueur de temps.

C’est le genre de film que l’on regarde lorsque l’on n’a rien à regarder. Ou même si on a plein de choses à regarder mais que l’on ne sait pas quoi choisir. C’est très fleur bleue et très cute alors ce n’est pas un film à voir quand on est en dépression. Sinon, cela risque de vous saper le moral encore plus. Et partez sur aucun jugement, il risque fort de vous surprendre comme moi.

J’ai beaucoup plus accroché à celui-là qu’avec I Feel Pretty. Je ne sais pas réellement pourquoi. Mais disons que je me suis plus retrouvée dans l’histoire de ce personnage principal : Lara Jean Song Covey. J’ai eu plus ou moins une période comme elle durant mon enfance. Je n’ai pas été jusqu’à écrire des lettres d’amour à chaque personne et heureusement. Mais cela m’a fait rappeler ce moment. J’ai été nostalgique.

L’écriture du scénario est fluide, sans chichis et simple. C’est ce que j’ai aimé dès le départ. Il n’y avait pas de longueur et les scènes étaient cohérentes dans l’ensemble. Après, je n’ai pas lu le livre donc je ne peux pas comparer. J’ai été plus touchée par cette approche que lors des films à gros budget. Je ne suis pas spécialement fan des films sur Netflix néanmoins, celui-là a quelque chose d’exceptionnel et de magique que je ne saurais décrire ici. J’aimerais pouvoir retrouver des films comme ça beaucoup plus souvent ou tout coule de source pendant toute la durée du film. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois.

On y retrouve également les principaux problèmes que l’on rencontre durant l’adolescence à l’école. Les moqueries, la solitude, tout ce qui est en rapport avec les réseaux sociaux de maintenant. Le premier réflexe qu’on les jeunes de tout mettre sur Facebook ou Instagram dès qu’il faut se venger d’une personne ou encore montrer que l’on est en couple.

Mais comme beaucoup, moi aussi j’aimerais que mes sex friends se transforment en relations amoureuses et sérieuses. Malheureusement, et jusqu’à maintenant, cela ne m’est jamais arrivé. Bah oui, c’est beau de rêver.

Les deux personnages principaux ont bien évolué, ainsi que ceux qui étaient autour. J’ai aimé voir leur complicité s’agrandir. J’ai préféré par exemple la relation Lara Jane et Peter Kavinsky. Et le père qui essaie de donner des conseils à sa fille, parce que la mère n’est pas là, je trouve ça très mignon.

Ce qui est bien, c’est qu’aucune personne n’est mise à l’écart. Tous ont un rôle important à jouer, même ceux dont le film parle vaguement au début. Ils ont tous une importance majeure pour l’évolution de Lara Jane.

C’est donc un petit coup de cœur surprenant. S’il y a une suite, je me ferais un plaisir de le regarder. Et je pense qu’il y en aura une. C’est impossible qu’ils s’arrêtent là surtout qu’il y a plusieurs livres. D’ailleurs, le film me donne envie de lire le livre. Pas pour voir les incohérences entre les deux mais pour voir la suite.

Je ne vous cache pas également que je veux savoir ce qu’il va se passer par la suite entre les deux personnages principaux. Vont-ils rester ensemble ? Va-t-elle se tourner vers d’autres personnes ? Affaire à suivre.

NOTE : 17/20

Message posté par Emilie Weasley le 24 Aug 2018

DE

AUX ANNEES

 

Bonjour à tous et à toutes. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une chose qui me tien à cœur. C’est quelque chose que beaucoup de monde vit depuis plusieurs années. Alors j’ai décidé d’écrire cet article. Je suis devenue fan de séries télévisées (en plus des dessins animés depuis toute jeune. Peut-être bien depuis 1990 et après 2000. Pourquoi 2000 ? Tout simplement parce que mon adolescence y est passée aussi. Certaines étaient diffusées bien avant, mais je les ai regardés plus tard. Je vais vous montrer une liste qui va ressembler à tant d’autres, mais j’ai remarqué que certaines étaient oubliées.

J’ai également remarqué que sur plusieurs listes, ça n’était pas forcément une liste personnelle, mais un regroupement de séries très connues. Donc, si cela peut vous aider à retrouver de vieilles séries oubliées.

Vous allez constater que j’ai passé ma vie après l’école et avant devant canal j, M6 et le club Dorothée. Dès que je ne pouvais pas les regarder en direct ou quand je voulais les revoir, je les enregistrais en VHS. Il me reste encore quelques cassettes vidéos, il suffit juste que je les revoie, mon magnétoscope remarche encore, hé, hé.

Vous allez voir que je n’ai pas compté les séries animées, parce que pour moi, ça rentre dans la catégorie dessins animés et non dans la partie série.

En dehors de mon envie énorme de regarder les séries, je peux remercier, je pense, mon frère et mon père qui en regardaient aussi beaucoup à l’époque. C’est grâce à eux que j’ai pu découvrir tout ce qui était X-Files, Les Mystères de l’Ouest. Et mention spéciale à mon oncle qui regardait tous les dimanches après-midi Walker Texas Rangers.

Maintenant, je vous montre un peu ma liste dessins animés que je regardais souvent. Les bons souvenirs.

Il me semble ne pas avoir oublié de série. Si c’est le cas, je les ajouterais plus tard. Je trouve que c’est déjà énorme comme liste. Je ne sais pas si j’ai vu plus de séries que de films, mais en tout cas, ça me parait presque égal. J’espère que cette liste vous aura plu.

Mon but était vraiment de vous montrer tout ce que j’ai regardé durant ma jeunesse d’or avec assiduité. Vous pouvez constater que mes goûts n’ont pas changé si l’on compare les séries que je regarde maintenant. Certes, ils ont évolué, mais les thèmes restent les mêmes. Le but de cet article n’était pas non plus un article répertoire. Google est déjà assez utile pour ça. Franchement, en revoyant toutes ces merveilles, j’ai encore envie de me refaire un rewatch.

Et pour vous dire, même à 31 ans, je regarde encore ces séries et dessins animés lorsqu’ils repassent à la tv. Je suis trop nostalgique de cette époque !

Message posté par Emilie Weasley le 23 Aug 2018

Hey ! J’espère que ça va bien. J’ai un semblant de motivation, alors je profite pour vous faire un article à propos du Comic Con de Londres de cette année 2018. Parce qu’encore une fois, il y a matière à dire sur l’organisation, mais celui en tant que bénévole, pas celui en tant que visiteur qui a de l’être encore pire que le notre.

Si vous voulez savoir quelle est la procédure pour poser sa candidature en tant que bénévole, je vous envoie vers ce lien : Comment travailler au Comic Con de Londres ?

Cette année, ce fut la 4ème fois consécutive que j’étais prise en tant que bénévole chez Showmaters. La première fois date de 2014. Autant, la première année, le seul problème venait d’un guest insupportable qui m’avait plombé 1 journée sur 3, autant cette année, j’avais l’impression de n’avoir servi à rien. Ajoutez à cela le fait qu’il m’est arrivé plusieurs problèmes. Un mauvais calcule de ma part, mais aussi de planning et d’envoi de mail de leur part.

L’erreur de ma part a été la gestion des nuits d’hôtel. Comme je ne travaillais pas chez eux, j’avais oublié que le samedi soir, ce n’était pas inclus parce que je partais le lendemain. Certes, vous avez le droit de profiter de votre matinée/journée au Comic Con, si vous avez déjà votre pass bénévole.

J’ai dû aussi tout payer cette année. Hôtel et extras. Je n’ai pas très bien compris pourquoi j’en suis arrivée là pour les extras. J’avais pourtant envoyé ma confirmation dès le départ, mais le jour J, ils ne trouvaient pas mon nom dans la liste. Résultat, j’ai dû payer de ma poche alors qu’avant, je ne payais pas. Tout était en fonction des heures travaillées durant le week-end.
En ce qui concerne le problème des mails de leur côté, c’est que je n’avais pas reçu la confirmation sur le fait que je travaillais bien avec eux. Pourtant, j’étais dans la base de données, du coup, je n’ai pas pu être affichée sur le planning des tâches par jour.

Cela aurait des erreurs venant de ma part, je n’aurais rien dit, mais à ce niveau, je ne pouvais pas rester de marbre fasse à une telle situation.

Sachez d’ores et déjà qu’ils n’aiment pas le fait que nous ne soyons pas là pendant les 3 jours non-stop. Vous aurez beau leur dire que vous devez rentrer tôt pour le train, ils n’en ont rien à faire. Alors, prévoyez bien de faire les 3 jours.
Vos affectations se font au bonheur la chance. Vous pouvez avoir une chance sur 3 de tomber sur un guest désagréable ou adorable. Ou d’être là pour combler le manque de personnel.

J’ai l’impression que c’est un problème quand tu fais partie de la seconde vague « wave 2 ». Le wave 2 c’est un peu les bénévoles en plus, ils sont là pour combler. Et là, ils en avaient prévu beaucoup. Donc nous étions beaucoup de personnes à ne pas savoir quoi faire. Et on allait sur des postes assez merdiques. On voulait m’envoyer le premier jour à l’accueil. Ce n’est pas le pire poste, mais je l’avais déjà fait l’an dernier alors je voulais un peu diversifier les tâches. Je suis donc tombée sur la Cosplay Zone. Ce n’est pas un job de fou, mais c’est plus sympa de voir des invités officiels qui se déguisent et des cosplayeurs amateurs que de scanner des billets d’entrée.

Le samedi, j’ai eu un peu plus de chance, j’ai géré la file d’attendre d’une actrice qui joue dans Doctor Who, Ingrid Oliver. J’étais donc un peu plus motivée pour cette seconde journée. L’actrice avait l’air sympa.

Je devais donner un numéro aux clients et respecter l’ordre d’arrivée une fois la file commencée. C’était Gold Pass, Priority et ensuite par numéro. Ce n’était pas une file compliquée étant donné qu’elle n’avait pas non plus des tonnes de fans. En fin de journée, j’ai fait les comptes et j’ai donné plus de 200 tickets. C’est pas mal pour un second guest. Évidemment, l’invitée voisine, Rose McIver avait plus de succès étant donné qu’elle a joué dans les séries IZombie et Once Upon A Time. Elle était tellement adorable qu’elle nous a tous fait une dédicace même si on le lui demandait. Elle aurait très bien pu refuser. Je n’ai pas osé demander à ma guest, je ne sais pas pourquoi.

Je vous disais donc plus tôt que j’avais acheté les photos des acteurs/actrices que je voulais voir. J’ai pris : Tom Welling de Smallville, Paige Turco de The 100, David Duchovny de X-Files. À la base, je ne devais en avoir que 3. Mais s’est sans compter sur l’annonce d’un invité surpris au dernier moment le samedi. David Tennant qui a joué un second rôle dans Harry Potter et la Coupe de Feu et le 10eme docteur, dans Doctor Who.
Tout mon planning du dimanche avait changé. J’avais prévu d’aller faire les magasins et d’aller à un restaurant coréen le midi. Au final, j’ai été toute la matinée et le début d’après-midi au Comic Con. Bref.
Je ne vous dis pas la galère pour acheter quelque chose pour David Tennant et le prix excessif pour cet acteur. Le plus dur est évidemment le fait qu’il ne vienne qu’une journée.
J’ai dû demander à des collègues de me remplacer pour pouvoir avoir la chance d’aller acheter ma photo. Je suis allée au bureau des tickets et j’ai du y laisser ma carte ainsi que mon code pin. J’vous dis pas le stresse de laisser tout ça à des gens que je ne connaissais pas. J’y suis allée au moins 2 autres fois pour vérifier que tout se passe comme il faut (bien sûr, j’ai aussi checké mon compte après, sait-on jamais….) La 3eme fois, je ne vous dis pas à quel point j’étais heureuse de récupérer ma photo, mais aussi carte bancaire, surtout !

Voici mes photos durant le week-end. Heureusement, celles-ci étaient clean, sinon j’aurais pété un câble encore.

Paige Turco

En vérité, même après un tel week-end assez merdique, je pense que je retenterais l’expérience. Parce que l’ambiance/organisation varie d’une année à l’autre. Et tout dépend de l’ampleur de l’évènement (invités). J’ai l’intuition que tout se passera mieux l’année prochaine.
Et puis pour être honnête avec vous, en dehors des invités, je suis là surtout pour continuer de pratique mon anglais et rencontrer de nouvelles personnes.

Je ne peux pas non plus négliger les bonnes choses qui se sont passées là-bas.
– La rencontre de mon binôme de chambre. J’étais tellement heureuse de voir que l’on avait un point commun. Elle aussi utilise un Bullet Journal. Alors cela nous a rassuré toutes les deux ainsi que sa maman.
– J’ai pu retrouver des amis que j’ai connus là-bas dans mes premières années de bénévolat.
– J’en ai rencontré d’autres de plein d’autres qui venaient d’Allemagne.

Mis à part les gros points cités plus haut, cela reste donc une très belle expérience à vivre. Mais faut être capable de tenir le coup. Parce que comme je vous le disais dans le premier article fait à ce sujet, parfois nous sommes debout toute la journée dans une salle mal aérée, à manger des sandwichs, chips et des boissons sucrées pas super ouf.

Enfin, je suis curieuse de savoir comment va se passer celle de l’année prochaine, si je suis à nouveau prise.

Je vous mets les liens des autres évènements que j’ai passés chez eux : RÉTROSPECTIVE DE L’ANNÉE 2017

Message posté par Emilie Weasley le 20 Aug 2018

Cela faisait un petit moment que je ne suis pas lancée dans la critique. Et comme je reprends un peu le blog, je suis dit, pourquoi ne pas commencer par cet article-là. J’ai une légère absence due à un manque de motivation générale et à tout ce qui concerne la créativité. Et ce n’est certainement pas la canicule qui pose problème.

D’ailleurs, c’est par une journée chaude, que j’ai décidé d’aimer voir ce film. Merci les climatiseurs dans les cinémas. Et encore, celui dans lequel j’ai été, elle n’était pas assez forte! Je saute dans mon short et pars voir ce second opus.

J’y vais, sans aucun arrière pensée. Je n’étais pas spécialement emballé de base, mais j’avais envie d’aller voir un film alors, j’y suis allée. Pourtant, j’ai adoré le premier, mais dans ce genre de comédie, la suite est généralement mauvaise. Et quelle n’est pas ma surprise en regardant? Hé bien, j’étais enjouée et déçue. J’avais mis au départ un 14/20. J’ai été, je pense, un peu trop gentille. Cela ne vaut pas un 10/20 ou un 12/20. Mais j’ai longuement réfléchi. Mais alors, qu’est-ce qui cloche dans ce film?

Trop de choses et pas assez de bonnes choses pour avoir un 14/20.

La première partie est très longue à mettre en place comparée au premier volet. Il y a beaucoup de longueurs et de scènes inutiles. Sur nous sorte de scénarios (clichés) bidons pour certains moments afin de faire avancer l’histoire.

C’est peut-être moi qui suis trop curieuse, mais j’aurais aimé que l’on sache pourquoi tel personnage Donna Sheridan n’est pas là. J’aime savoir pourquoi la personne n’est plus là. D’où le fait que je trouve cette histoire un peu bidon.
Pour moi, la scène la plus ridicule est celle où ils sont dans le restaurant « à Paris ».
Je me suis pas mal ennuyée, j’ai même failli m’endormir plusieurs fois.

En revanche, la scène la plus magnifique du film et bien trouvé est certainement l’avant-dernière scène. C’est lorsque l’on retrouve Donna et sa fille à l’église, pour le baptême. J’ai vraiment été émue lors de ce passage. La voir partir de cette façon conclut très bien leur relation mère/fille. Sophie a accompli la tâche qui lui était réservée alors sa mère peut partir en paix. C’était un très bon choix et c’est certainement mon passage préféré.

J’ai aimé aussi la scène finale, où on les retrouve tous (jeunes et vieux) en train de chanter. Je me suis bien marrée.

J’ai mis du temps à accrocher aux personnages et au scénario en général. Ils ont peut-être trop attendu pour faire cette suite. Chaque acteur a évolué vocalement (comme pour Dominic Cooper, SKY dans le film) alors ça casse un peu les voix que l’ont a connu avant. Je me doute que c’est fait exprès pour que le scénario soit plus crédible, mais bon. Même Amanda Seyfield a pris un petit coup de vieux alors cela me fait très bizarre.
J’avais bien aimé l’actrice Lily James qui joue le rôle de Donna Sheridan jeune. Elle était bien choisie et donnait un coup de fraicheur au film en général. En ce qui concerne le casting homme jeune, je n’ai pas spécialement apprécié. J’ai du faire abstractions à plusieurs choses qui me dérangeaient comme le fait que je ne les avais pas imaginés ainsi quand Donna et Sophie en parlaient dans le premier film.

Ce qui est bien, c’est que j’ai pu redécouvrir des musiques dont je ne me souvenais plus. Même si ce n’était pas mon choix idéal comparé à ceux qu’il y avait dans le premier volume. Il y en avait à l’origine que je n’aimais pas, mais j’ai tout de même laissé une seconde chance à ces chansons.

Pour moi, le premier film était plus sérieux, plus travaillé. Certaines personnes qui l’ont vu disent que ce second film est plus mature. Certes, mais il n’était pas assez travaillé, c’est dommage. Il aurait pu être encore mieux.

Ce n’est pas une grande critique comme j’ai l’habitude de faire, mais parfois, cela ne sert à rien d’en écrire une tonne sur certains films. J’espère en tout cas qu’il n’y aura pas d’autres suites. Rien ne montre à la fin qu’il n’y aura pas de suite.

NOTE : 11/20

Message posté par Emilie Weasley le 31 Jul 2018

Je sais, en ce moment, j’aime faire mes tops et flops une semaine après le début du mois de juin, mais ce n’est pas grave. Au moins, il est là. Le mois de mai fut tout aussi productif que le mois précédent. J’arrive enfin à rattraper mon retard et à continuer les séries et les films que je n’ai pas vus cette année ni l’an dernier. J’espère que ce rythme va continuer jusqu’à la fin de l’année. Imaginez, en plus des films à voir, j’ai 1600 épisodes de séries tout inclus à voir…

En revanche, le mois de juin fut plutôt chaotique. Alors je vais vous faire un doublé pour ce top et flop. Je ne sais pas pourquoi, généralement, au mois de juin, j’ai pas de motivation.

TOP
WESTWORLD

J’ai repris la série fin mai. J’avais une mauvaise image de la saison 1 en ayant pas accroché. J’ai tenu et finalement, je ne regrette pas cette saison 2. Elle est plus rythmée, il y a plus d’actions et les personnages en général sont plus développés. Après, ça n’est pas la série du siècle qu’on attendait pour HBO et comme ils le disaient l’an dernier. Toutefois, elle reste divertissante, mais sans plus.

GOTHAM

Je vous en parlais en début du mois dernier. Et franchement, cette série tue. Elle respecte l’univers, elle fait bien évoluer ses personnages. Les acteurs jouent tous plus ou moins bien. Grosse mention à Cameron Monaghan (Joker) qui a largement dépassé les jeux d’acteurs de Cory Michael Smith (Homme Mystère) et Robin Lord Taylor (Le pingouin)

VAN HELSING

Série arrêtée au bout de l’épisode 2 au moment de sa sortie comme pour Sleepy Hollow. Reprise cette année et même si ce n’est pas un véritable TOP, cette série n’est pas si nulle qu’elle en a l’air. Elle se laisse regarder si on aime le côté apocalyptique exagéré style Walking Dead. Après, le problème de la saison 1, c’est qu’elle tourne en rond pour finalement arriver au résultat final assez « cohérent ».

SANS UN BRUIT

Excellent film d’« horreur » à voir. Je vous le conseille. Voici ma critique entière du film : [Critique] Sans un bruit

PADDINGTON 2

J’avais trouvé le 1er bien, mais sans plus. Le second est une petite merveille en fin de compte. L’histoire est plus travaillée ainsi que les personnages. Et on est plus touché par l’émotion que dans le 1er. Bien sûr, il faut aimer l’humour anglais, mais les blagues ne sont pas aussi lourdes que dans les films américains.

La musique est aussi très émouvante.

ONCE UPON A TIME

Cette saison 7 n’était pas aussi merdique qu’elle en avait l’air au départ. Je suis triste et contente qu’elle se termine. J’ai adoré suivre les nouveaux personnages tout au long de cette dernière saison. Après, ça n’est pas du grand art pour une saison finale, mais elle reste au même niveau que tout ce qu’on a eu depuis la saison 4. Ce qui est fort dommage parce qu’elle avait tellement de potentielles. Cependant, elle reste dans mes favoris, je ne peux pas la mettre dans les tops comme elle n’était pas si nulle que ça.

SIREN

Série coup de cœur du mois de mai dans les nouveautés de 2018. Je suis contente de l’avoir suivie entièrement. Je me suis attachée à son univers ainsi qu’à ses personnages. Après, je ne vais pas vous en dire plus. Je pense en avoir assez parlé le mois dernier.

ACTION OU VÉRITÉ

Je n’arrive pas à cataloguer ce film. J’avais mis un 14/20, mais il est bien et pas si fou que ça. J’ai aimé l’histoire du film, ça changeait des ouija, etc., mais je ne sais pas trop, je le laisse dans le top quand même.

LES TUCHES 3

Ce n’est pas du grand art, mais on y passe un très bon moment en le regardant. Il faut vraiment prendre ce film au second degré question humour. Et le troisième est tout aussi bon que les deux autres.

THE 100

La reprise continue pour The 100 et pour l’instant, elle le fait bien. Nous en sommes à l’épisode 6 et seul un personnage a changé ma vision que j’avais de lui au début des 4 premières saisons. C’est Octavia. Je l’avais adoré, je la comprends, mais là elle commence allègrement à me casser les pieds. J’espère qu’on va la retrouver.

GOBLIN (coréen)

J’ai mis beaucoup de temps avant de me lancer dans ce drama. J’avais peur de ne pas aimer vu la longueur des épisodes (1 h 30). Au final, je ne vois pas le temps passer et j’ai commencé à enchainer les épisodes. Les acteurs sont drôles, émouvants, ils évoluent bien et dans le bon sens. Il est aussi intéressant de voir le côté historique et moderne pour comprendre l’histoire des personnages. C’est rythmé comme il faut.

JURASSIC WORLD 2

Une suite très réussie. Pas forcément la meilleure, mais j’y ai pris goût. J’ai testé pour la première fois la version 4DX. C’était une expérience incroyable pendant plus de 2 h. J’ai en tout cas prix mon pied même pour le film, il est émouvant, les personnages sont mieux exploités, les scènes d’actions entre les dinosaures et humains nous en mettent pleins la vue. J’ai même une préférence pour le second que le premier. Le premier se basait sur la nostalgie, là un peu aussi, mais il a pris un tout autre tournant… Plus mature que l’autre et a quasi sa propre trame d’histoire. Bien sûr, un Jurassic World sans scènes qui parlent des jurassic park.

LES INDESTRUCTIBLES 2

Encore une suite qui vaut le détour. On les attendus, ils sont arrivés et on a bien mérité de les revoir. J’avais adoré le premier opus mais celui-ci est encore plus énorme. On a reprit directement après la fin du 1er alors que dix années plus ou moins sont passées. Et le film s’est pour le coup améliorer graphiquement. Les personnages sont toujours aussi drôles et loufoques. On en apprend plus sur la gestion de cette famille car chacun passe par sa crise que ça soit “de vieillesse” ou “d’adolescent”. Jack-Jack est mon personnage préféré même si je les ai tous adoré. Déjà dans l’ancien film, il était dans mon top, mais là, encore plus. L’ost fut aussi une de mes préférées dans cette sortie du mois de juin.

FLOP

DEATH WISH

Ce film de Bruce Willis n’est pas vraiment bien, si ce n’est quasiment pas le meilleur. Je suis déçue par les derniers films qu’il a choisis depuis Die Hard 5. On sent qu’il fatigue et que ce n’est plus trop son trip. Après, il reste pour mois un grand acteur, mais on sent qu’il y ait quelque chose qui ne va pas… peut-être se force-t-il à jouer ? Je suis sûre qu’il a plus d’un talent caché alors je ne comprends pas trop ces derniers échecs en film.

Death Wish n’est pas nul en soit et se laisse regarder, mais c’est tout. Dommage.

DEADPOOL 2

Je n’ai pas spécialement accroché à ce second volet. J’ai aimé le personnage, mais ils l’ont rendu trop cliché à mon goût. Certaines blagues étaient trop longues et lourdes. Ils ont eu tendance à oublier son côté antihéros. Petite mention cependant sur le fait que j’étais contente de revoir l’équipe des X-Men. En tout cas, ce n’est pas le meilleur Marvel et le 1er volet était plus innovateur.

DOCTOR STRANGE

Je n’ai pas compris la hype autour de ce Marvel également. Il était bien, mais je n’ai pas spécialement été emballée. J’ai trouvé que seules les trente dernières minutes étaient intéressantes. Évidemment, c’est là que tout se passait. Beaucoup de scènes meublées pour combler les 1 h 30. C’est frustrant parce que graphiquement parlant il est très beau.

KINGSMAN 2

Autant j’ai adoré la suite de Paddington 2 et son humour anglais, autant dans cette suite de Kingsman, je n’ai pas vraiment été emballée par leur humour. Comme Doctor Strange, les seuls moments intéressants du film étaient les scènes d’actions et les effets spéciaux. Le 1er était largement mieux. Je pense que je dois avoir un souci avec les suites.

LÀ-HAUT

Je vous mets la critique ici se sera beaucoup mieux. LIEN :  [Critique] Là-Haut, un chef d’oeuvre de Pixar ?

ZOOTOPIE

J’avais envie de voir ce dessin animé quand il est sorti au cinéma, le trailer m’a donné envie et puis quand je l’ai vu pour la première fois le mois dernier… mon envie était redescendue de plus belle. Tous les bons moments étaient dans le trailer quand on voit le film entier, il n’y avait pas vraiment de surprise.

LOGAN

Je n’ai pas aimé le film. Très beau dans les scènes d’actions, mais je l’ai trouvé inutile. Il ne conclut pas très bien sur la vie de Wolverine en général. Mise à part la mise en scène « violente », ce film n’avait pas grand-chose d’intéressant à montrer et à prouver.

Je ne vous avais pas menti en disant que le mois de mai a été très productif. Et attendez-vous à ce que le mois de juin soit sur la même lancée. J’espère pouvoir vous faire une nouvelle liste de top et de flop comme certaines de ces séries sont terminées. Je peux déjà vous annoncer que dans la prochaine liste il y aura Castle Rock de Stephen King. Maintenant, reste à savoir dans quelle catégorie elle sera.

Par compte, le mois de juin fut catastrophique. Je n’ai vu que très peu de films et de séries. Et le mois de juillet, n’en parlons pas. Je n’ai rien vu du tout, juste continué les séries que j’avais commencées depuis quelque temps. J’suis un peu déçue, car il n’y aura pas de tops et flops de juillet, je n’ai vraiment pas eu le temps ou la motivation de regarder autre chose. J’essaierais de me rattraper pour le mois d’août. Ça devrait le faire.

Il y a également pas mal de suites qui m’ont déçus, alors j’espère que ce milieu va rattraper cela. Se serait dommage de finir l’année sur une note légèrement négative.

Message posté par Emilie Weasley le 30 Jun 2018

ACTEURS
Lee Abbott (John Krasinski)
Evelyn Abbott (Emily Blunt)
Noah Jupe (Marcus Abbott)
Millicent Simmonds (Regan Abbotts)
Cade Woodward (Beau Abbott)
RÉALISATEUR
John Krasinski
SCÉNARIO
Scott Beck, John Krasinski, Bryan Woods
MUSIQUE
Marco Beltrami
PRODUCTION
Platinium Dunes
DISTRIBUTION
Paramount Pictures
DURÉE
95 minutes
GENRE
Horreur
DATE DE SORTIE
20 juin 2018
Synopsis
Dans un monde post-apocalyptique, les rares survivants vivent sous la menace de créatures très sensibles aux sons. Ils doivent ainsi demeurer dans le silence. Une famille du Midwest va devoir lutter contre l’une de ces créatures.

J’ai enfin vu le film Sans un bruit et je ne regrette absolument pas. Je savais que le film allait me plaire, mais je ne le pensais pas autant. Il va probablement se classer dans mon top 5 des favoris de 2018.

Sans un bruit est en tout point réussi, car il a su innover. C’est un film que j’attendais pour ça. Depuis Get Out, des films d’horreur, il y en a eu à la pelle, mais aucun ne m’avait spécialement emballée. Ou alors, ils divertissaient, sans plus. Cette fois-ci, John Krasinski remplit son rôle. On sursaute, la pression monte, et ne redescend pas même jusqu’à la dernière seconde du film. De plus, c’est rare de voir un réalisateur jouer le rôle principal de son film. Il y a également sa femme, Emily Blunt qui joue le rôle principal d’Evelyn Abbott, sa femme aussi dans le film. C’est un peu la même avec Tim Burton qui fait jouer sa femme Helena Bonham Carter. Honnêtement, cela ne me gêne aucunement. Surtout que les personnages sont extrêmement bien joués.

J’ai aimé le fait que dans ce film, tout se joue sur le côté bruitage. On est habitué à entendre des monologues parfois sans queue ni tête ou d’entendre des cris à tout va. Là, le but est justement de ne pas faire de bruit sinon le monstre va débarquer et vous tuer.

Ce qui change, c’est que rien n’est lié à une erreur de jeunesse. Je veux dire par là que personne n’est ouvert une porte suite à une partie de Ouija ou d’un quelconque jeu permettant à un démon d’entrer dans le monde des vivants.

Aucun des personnages n’a de super pouvoirs de médiumnité leur permettant de pouvoir entrer en contact avec le démon. Cette fois-ci, tous les personnages sont des personnes lambda. On s’est juste que les démons sont là, mais on ne sait pas pourquoi il est là, depuis quand, ni combien sont-ils. Nous sommes dans le flou total là-dessus. On a de simples explications dessus au début du film. C’est peut-être l’une des choses qui m’a manqué dans Sans un bruit, néanmoins sans pour autant que cela me gêne pendant toute la durée du film.

Les personnages sont vraiment touchants, on comprend que la relation familiale est importante via le fait qu’il faut se protéger les uns des autres. Plus tard, on le comprendra un peu mieux plus tard via une scène dans laquelle : deux personnages qui ne sont pas des Abott. Mais plusieurs autres scènes nous le montreront plus tard.

Pour une fois, les enfants ont un rôle plus mature et plus travaillé. Ils aident la famille, ils ne restent pas là sans rien faire même s’il reste quelques clichés sur l’utilisation des enfants dans un film d’horreur. Ceux-là restent plus appréciables et ne sont finalement pas aussi chiants qu’ils paraissent.

Les interprétations des acteurs Millicent Simmonds et Noah Jupe y sont spectaculaires. Surtout quand on sait que Millicent est réellement sourde.

Mention spéciale sur la scène de la cave qui est finalement controversée et qui a réussi à m’avoir. Je n’en dirais pas plus. Tellement habituée à ce que cela se passe différemment dans les films d’horreur que ça m’est resté.

Plusieurs choses sont à noter. Les méthodes inventées pour faire comprendre aux membres de la famille que le monstre n’est pas loin. J’ai trouvé ça très ingénieux et extraordinaire.

N’oublions pas non plus les quelques jumpscares sont bien placés et bien traités. Les effets spéciaux sur les démons. Le rythme du film est très bon, on n’a pas le temps de se reposer. La musique est quant à elle très entreprenante.

Tout le scénario est cohérent, on est en immersion totale du début à la fin. Il n’y a aucune fausse note là-dessus.

Mais d’autres points négatifs sans que cela soit problématique au visionnage du film sont pourtant présents :

– Pourquoi faut-il que cela soit un enfant qui déclenche la première arrivée du démon ? J’ai beau me dire que s’est à cause du fait qu’ils sont innocents, inconscients ou faibles. Je ne comprendrais jamais.

– C’est peut-être moi, mais je trouve que le monstre ressemble un peu à celui du démongorgon de Stranger Things avec quelques modifications près.

– Je ne sais pas si on peut réellement cataloguer Sans un bruit de film d’horreur. Je pencherais plus pour un thriller avec suspense à tendance dramatique.

Franchement, est-ce normal de pleurer dans un film d’horreur ? Je ne pense pas, non !

En tout cas, j’aimerais avoir plus de films d’horreur de ce style. Il y en a très peu ou quasi pas à ma connaissance hormis Get out sur ses dernières années. J’apprécierais davantage le genre horreur avec ça qu’avec les daubes qu’on nous sort à tout va où presque tout est déclenché par une de Ouija.

NOTE : 20/20