ONDINEVORE
www . ondinevore . com
Message posté par Emilie Weasley le 14 Sep 2018

ACTEURS

Finn Jones (Danny Rand/Iron Fist)

Jessica Henwick (Colleen Wing)

Jessica Stroup (Joy Maechum)

Tom Pelphrey (Ward Maechum)

Sacha Dhawan (Davos)

Alice Eve (Mary Walker/Mary Typhoid)

CREATEUR

Scott Buck

PRODUCTION

Evan Perazzo

DUREE

1h à 45min

CHAINE

Netflix

DATE DE DIFFUSION

7/09/2018

GENRE

Action

Il y a un an, je vous parlais de la saison 1 d’Iron Fist. Je vous disais que je la trouvais détestable, que cela soit à cause du jeu d’acteur des personnages, du rythme beaucoup trop lent des épisodes (mise à part les 3 derniers) et les scènes d’actions n’étaient pas assez travaillés. Je m’étais dit que j’allais donner une seconde chance à la série, car généralement je n’aime pas partir sur une défaite. On m’a conseillé aussi de regarder quand même. La seule série à ce jour, que je n’ai pas terminé que j’ai vraiment haïe du début à la fin était Marvel’s Agent Of Schield. Tout était réuni pour que je ne continue pas de base la série. Mais bon, je me suis dit pourquoi ne pas laisser passer pour cette fois.

Et enfin de compte, je me suis laissée emporter lors de cette seconde saison. Je gardais cependant une réserve sur le contenu global. J’ai enchainé cette fois-ci les épisodes en quelques jours, alors qu’avant, j’avais mis presque 3 mois à la terminer. J’ai même un peu honte de dire que j’ai aimé cette seconde saison. En gros, en une semaine j’avais bouclé la série. Chose que jamais je n’aurais pensé faire en la visionnant.

Je suppose que vous vous demandez, désormais, ce qui m’a faite enjouée dans cette saison 2 comparée à la 1ère ? C’est tout simple.

– On sent qu’il y a une nette amélioration, enfin, une nette… pas vraiment. On peut le dire, c’est une grande amélioration. Tout d’abord, dans le jeu des acteurs. On sent qu’ils prennent plus de plaisir dire leurs textes, mais aussi à le jouer. Ce qui veut dire que leurs expressions faciales ont plus évolué. Ils ont plus confiance en eux là-dessus.

– Les chorégraphies des combats sont plus agréables à regarder pour les yeux. Au départ, je les trouvais trop fouillis, pas assez sérieuses, et on voyait trop que les acteurs ne se touchaient pas.

– La musique est beaucoup plus prenante et émouvante. J’ai apprécié quelques-unes, mais je n’ai pas les titres pour vous les citer malheureusement.

– Les personnages sont plus humains, plus intéressants à suivre. Au départ, je ne les aimais pas mise à part Colleen Wing qui me semblait être la plus touchante. On trouve une belle évolution pour elle et en plus, elle va encore grandir lors de la prochaine saison au vu de la fin qu’elle a eue ici.

J’ai eu beaucoup de difficultés à suivre l’évolution de Ward Meachum. Je le détestais à un point, car il se laissait manipuler, on n’arrivait pas à savoir de quel côté il était. Et je le trouvais égoïste à tendance psychopathe. Dans cette saison, on en apprend plus sur lui, nous savons de quel côté il est, mais nous avons découvert une facette de lui que l’on ne connaissait pas jusque-là. Nous savons que Monsieur peut avoir des sentiments d’amour envers une personne de sexe opposé. J’étais choquée, je ne le pensais pas capable tellement son côté psychopathe prenait le dessus. Cette fois-ci, tout était plus mesuré dans sa personnalité et il a pris en maturité. Je suis curieuse de voir ce qu’ils vont nous proposer pour lui qui a de multiples facettes dans la saison 3 s’il y en a une.

Les nouveaux personnages sont bien intégrés et la personnalité de Mary Walker était bien trouvée.

Évidemment, ça ne serait pas drôle de n’y voir que des points positifs. Même s’il y a des bonnes améliorations, la série se montre encore trop fragile pour moi. Ce qui veut dire que je ne lui donne pas plus de 4 saisons. Bien que déjà 3, je trouve ça déjà beaucoup. Je serais étonnée si jamais on en arrive à 5, mais là, je ne pense pas que ça arrive jusqu’ici.

C’est dommage, j’aurais aimé que cette saison soit sous le signe que sur les bons points.

Voici les points négatifs que j’ai relevés.

– Dans les scènes de combats, même si elles étaient mieux, j’ai vu quelque chose qui m’a gênée plusieurs fois. J’ai pu remarquer que s’était bel et bien la doublure qui remplaçait l’actrice originale. Ça m’a un peu frustrée, car la scène générale était vraiment top. Dans certaines séries et films, on ne s’en rend pas compte. Là, on le voyait clairement. Je n’ai pas compris non plus pourquoi l’actrice principale quand elle se retrouvait face à la caméra, elle avait tendance à simuler un sourire. Au début, on peut comprendre, mais à quasi toutes les scènes, ça gâche un peu le plaisir de voir un combat sérieux.

– Il existe encore des lenteurs dans certains épisodes, même s’ils en ont supprimé beaucoup par rapport à avant.

– Davos a eu une fin ridicule et sa trame n’a pas été très idéale pour lui. Ils auraient pu faire mieux que ça.

– Certaines scènes restaient prévisibles. Personnellement, je n’aime pas savoir à l’avance ce qu’il va se passer ou encore le discours que le méchant ou le gentil va dire. J’aime être surprise et que l’on me retourne le cerveau pensant avoir compris alors que pas du tout. OK, je risque de râler parce que je ne comprends pas, mais c’est tellement bon de faire travailler ces méninges. Mais je me demande si les séries de super héros sont réellement faits pour ça ?

Comme vous le voyez, ce n’est pas non plus des points négatifs de malades comme je l’avais fait pour l’ancienne saison. Je suis plus soft cette année et assez ravie du résultat final. Qui aurait cru, c’était pas gagné. Après, ça ne l’est pas complètement. Il est fort possible que la 3e saison revienne à son ambiance du premier ce qui serait une grave erreur.