ONDINEVORE
www . ondinevore . com
Message posté par Emilie Weasley le 01 Juin 2019

 Je ne fais pas d’introduction pour le retour du blog, j’en ferai une la prochaine fois, ne vous en faites pas. Je n’ai pas la motivation de faire une longue pour expliquer mon absence qui est légitime. Mais je reprends petit à petit le blog, ne vous en faites pas. Du coup, en attendant que le problème ce règle, je suis obligée de tout publier ici.

chernobyl-la-nouvelle-serie-hbo-qui-succ-de-got-video-649

CASTING

Jared Harris : Valery Legassov

Stellan Skarsgard : Boris Shcherbina

Emily Watson : Uluna Khomyuk

Jessie Buckley : Lyudmilla Ignatenko

Adam Nagaitis : Vasily Ignatenko

Paul Ritter : Anatoly Dyatlov

Synopsis

« 26 avril 1986, l’histoire vraie de la pire catastrophe causée par l’homme et de ceux qui ont sacrifié leur vie pour sauver l’Europe du drame. L’explosion d’un réacteur à la centrale nucléaire de Chernobyl, en Ukraine, a de terribles conséquences aussi bien sur le personnel de l’usine, que sur les équipes de secours, la population et l’environnement. »

Source : Allocine

images (10)

J’ai découvert cette série lors d’une publication sur un magazine en ligne, je ne sais plus lequel. Ça disait quelque chose du genre « Chernobyl la nouvelle série qui détrônera Game of Thrones ! » Que l’on soit bien claire, je ne pense pas qu’une nouvelle série dépassera GOT, il faudra attendre un bon moment avant que ça n’arrive. Je me souviens qu’ils avaient dit ça aussi pour la série Westworld (qui était très bien) mais elle n’avait pas dépassé la moitié le succès qu’avait GOT. Ils aiment trop jouer sur la comparaison et sur les grands mots.

Comme pour Westworld, je me suis dit pourquoi ne pas la regarder. Je suis curieuse et j’aime découvrir de nouvelles séries. Bien que je sois difficile en matière de thème de séries accès sur les faits réels.

Chernobyl

La série n’est pas terminée, il ne reste plus qu’un épisode, mais lorsque je fais une critique avant la fin de la série, je ne peux que vous conseiller de la regarder. Vraiment. Même si je devrais regarder plus de séries de ce genre, je reste cependant méfiante. On peut être surpris dans le bon sens comme dans le mauvais. Néanmoins, jusqu’à maintenant, avec The Terror, The Looming Tower et Waco sont mes préférées et je vous suggère de les visionner.

Maintenant que ma petite intro est terminée, je vais pouvoir vous expliquer pourquoi vous devez vous jeter rapidement sur cette série, même si elle ne surpassera pas Game of Thrones.

Chernobyl-mini-HBO

Pour commencer, le premier point et choque je ne fais jamais, c’est de vous parler de la musique de cette série. C’est vraiment un gros point positif. Cela faisait des mois que je n’avais pas été aussi emballée par une telle soundtrack dans le monde des séries. Elle est glaçante, oppressante, stressante, vous donnent des frissons. Mon souffle s’est coupé plusieurs fois, notamment à la fin du 1.03 qui me rappelle fortement la scène de Rose qui voit l’eau remonter depuis les escaliers dans Titanic. J’ai revécu cette même émotion par la musique. Elle m’a totalement enthousiasmée et a été anxiogène.

Mis à part dans l’épisode 4 qui était un peu long, le rythme est bien dispersé sur l’ensemble des épisodes. On ne s’ennuie que très peu, car toutes les scènes sont utiles à la progression de l’histoire pour mieux comprendre comment Chernobyl a pu arriver en 1986.

Certaines scènes assez difficiles à regarder malgré que j’aie l’habitude de voir des films d’horreur, il est facile de voir par les yeux les scènes macabres qui se jouent devant eux. Très peu de séries arrivent à me mettre mal à l’aise. Je n’en ai qu’une par an depuis ses 8 dernières années.

Leurs jeux d’acteurs sont tellement bon que même si tu sais qu’ils ne sont pas les personnages, tu as parfois envie de rentrer dans ton écran pour les gifler tellement ils font de conneries ou les câliner s’ils sont tristes ou font quelque chose de bien. J’en ai détesté quelques-uns par rapport aux erreurs qu’ils ont faites, même s’ils se sont rachetés après.

jessie-buckley-cast-chernobyl-hbo

Ils sont là pour raconter une histoire sur des faits réels, pas pour amuser la galerie avec un jeu d’acteur pourri, car oui, même avec un script de ouf, certains acteurs peuvent avoir un jeu d’acteur tout pourri. Mais jusqu’à maintenant, dans n’importe quelle série de faits réels, je n’ai pas vu ce problème. Et heureusement. Je pense que ça se passe uniquement pour les autres genres de séries, car on ne peut pas se permettre avec ce thème-là de réciter un texte sans procurer des émotions. Enfin, vous vouez ce que je veux dire.

Pour le scénario, du peu que je connaissais de Chernobyl, cette série complète les connaissances que nous n’avons pas. Je ne me suis jamais renseignée sur les effets secondaires que cette explosion a pu faire à l’époque. Pourtant, j’en avais connaissance quotidiennement puisque j’entendais souvent parler des enfants de Chernobyl, ma génération en fait partie (je suis née en 87, un an après l’évènement) et certains disent que nous avons reçu quand même des effets secondaires en France. Après, c’est ce que j’ai entendu pendant longtemps dans mon enfance. Est-ce que le nuage a quand même réussi à traverser l’Allemagne pour venir jusqu’à chez nous ? Aucune idée.

Il me parait aussi cohérent, pareil pour la chronologie, elle est respectée, même si un ou deux épisodes en plus avaient été mieux plutôt que 5 épisodes.

Chernobyl-HBO-Episode-4-Liquidators

Mais ce qui est dommage, c’est de voir que dans une série avec faits réels, on fait plus de travail que dans une série fantastique comme pour Game of Thrones qui ont pourtant plus de détails puisque c’est tiré d’un livre et qu’ils sont en contact avec l’écrivain s’il manque des détails.

Bon, je m’égare un peu, je n’ai pas trop envie de comparer la série avec sa grande sœur. Et tout ce que j’avais à dire sur cette série est déjà un bon début. D’autres critiques arrivent prochainement, étant donné que beaucoup de séries se terminent pour la saison 2018/2019.